Après deux résultats peu convaincants en championnat (défaite à domicile 0-2 face à Moulins-Yzeure) et en Coupe de France (victoire miraculeuse aux tirs au but face à Yzeure-Preuilly, en Départementale 1), le Bourges Foot se doit de réagir pour la huitième journée de N2. Oui, mais voilà : en face, il y a le Trélissac FC !

Après d’excellents tests physiques, l’international sénégalais Mohamed Waliou Ndoye (ici avec le préparateur physique Manu Fabre) pourrait faire ses grands débuts en championnat face à Trélissac.

Que s’est-il passé à Yzeure-Preuilly ? Jusque-là bons voyageurs (10 points récoltés sur 12), les berruyers ont frôlé l’humiliation en Coupe de France, ne devant leur salut qu’à la loterie des tirs au but (2-2, victoire de Bourges (5tab4). Certes, les dimensions réduites du terrain ont pu niveler les valeurs. Certes, le BF n’alignait pas une équipe-type… mais tous faisaient partie du groupe N2. Certes, dans un match de coupe, seule la victoire est belle. Mais tout de même : une si laborieuse victoire face à une équipe évoluant cinq niveaux en dessous… cela ne fait pas très sérieux. Et c’est un euphémisme.

Seule réjouissance de ce 4ème tour de Coupe de France : l’entrée en cours de match de l’international Mohamed Waliou Ndoye fraichement arrivé à Bourges. Après des tests physiques très concluants, l’entraîneur Laurent Di Bernardo avait choisi avec bonheur de lancer l’attaquant sénégalais dans la compétition, avec un but sur penalty à la clé. Ce soir, il sera à nouveau dans le groupe.

Face à Trélissac, on attend évidemment que les berruyers retrouvent leur football généreux et ambitieux. Mais les joueurs de Dordogne, entraînés par l’ancien berruyer Pavle Vostanic sont toujours invaincus et pointent à la seconde place du championnat. Et les statistiques ne plaident pas en faveur des berruyers : l’année passée, le BF s’était inclinés deux fois par 1 but à 0. Pour rester dans les objectifs fixés par le président Chekh Sylla, et rattraper les faux pas successifs à domicile, une performance au stade Firmin Daudou est exigée ! L’équipe aura aussi sans doute à coeur d’offrir à Jérémie Hardouin qui fêtait cette semaine ses 31 ans, un bon résultat.

Il faudra faire sans le capitaine Ibou Faye, suspendu, tout comme Ibrahima Touré. On note en revanche le retour dans le groupe d’Ali Bamba et de Elvy Passy. Face à une équipe périgourdine qui, avec une excellente charnière centrale n’a encaissé que quatre buts depuis le début de la saison, les attaquants berruyers devront faire preuve d’une grande efficacité. Ce soir, le Bourges Foot est condamné à l’exploit !

Le Groupe : Pistol, Diatta Ndiaye – Shiashia, Sambo (cap), Bandu, Diene, Wanduka, Bamba Passy – Boutayebi, Hardouin, Diallo, Moura – Debal, Keita, Ndoye. Entraîneur : Laurent Di Bernardo – Entraîneur adjoint : Nordine Bouaziz.

LES AUTRES RENCONTRES

Hier soir, l’AS Béziers qui survole le championnat a vécu un premier coup d’arrêt à domicile en concédant face à l’équipe réserve de Nantes, le match nul 0-0. Le Puy Foot 43 Auvergne qui a connu un début de saison chaotique en raison de nombreux rapports de matchs, a donc une bonne opportunité de se rapprocher du leader en recevant le Stade Montois. Autre rencontre importante du haut de tableau : le SO Romorantin en regain de forme, reçoit le Bergerac Périgord FC. Dans les profondeurs du classement, le Bourges 18 qui a encaissé 7 défaites en autant de matchs joués, doit saisir absolument une belle opportunité de se relancer à domicile face à un autre mal classé, Angoulême Charente FC. Rien n’est perdu pour la seconde équipe de Bourges, mais une nouvelle défaite ferait très mal.

Leave a Reply